Lionel Marty

20864568_10213642797087163_1361498929_n

Lionel est né en 1971 à Aurillac. Enfant, déjà, il rêve d’aventures épiques et noircit les pages de ses cahiers d’écolier de légions de guerriers. Il veut devenir dessinateur, aussi se prépare t-il en cultivant parallèlement son art et sa misanthropie !

Il passe trois années à l’école Duperré, où on essaie de lui inculquer l’art de vendre à des inconnus des objets inutiles…

Sorti diplômé en communication visuelle, il préfère renouer avec sa passion d’enfance et entre définitivement en Bande Dessinée. Il s’installe à Angers, où il rencontre Eric Osmond avec lequel il réalise une série : Mort Linden (trois albums parus aux éditions Delcourt).

 

Puis il vit successivement à Bourges, en Nouvelle Calédonie, et au Mans où il réside actuellement.

Il travaille ensuite sur les quatre tomes de la série Le rêve de Jérusalem, une fresque épique et fantastique sur la première croisade. Une aventure épique comme il en rêvait plus jeune, sur un scénario de Philippe Thirault. Les deux auteurs s’entendent à merveille, il il travailleront ensemble à nouveau sur Interpol : Mexico, la muerte (éditions Dupuis) et sur le collectif Le combat des justes (éditions Delcourt). Il publie également Inca tome 1 et R.F. Burton tome 2 aux éditions Glénat.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

En 2015, il publie aux éditions Delcourt Le Mausolée d’Halicarnasse, dans la série Les 7 Merveilles, sur une scénario de Luca Blengino.

Les 7 merveilles

En 2017, est sorti chez Bamboo, le one shot L’amour est une haine comme les autres avec au scénario Stéphane Louis.

Il enchaîne avec « Road therapy », sorti en 2018 toujours scénarisé par Stéphane Louis, chez Bamboo.

Durant cette période, de Juin 2017 à Juin 2018 une exposition de planches BD réalisées en résidence d’auteur verra le jour en Auvergne, projet mené par trois territoires sur le département du Cantal : Le Pays de Mauriac (la Médiathèque), la Communauté d’Agglomération du Bassin d’Aurillac (la Médiathèque) et la Communauté de Communes Sumène Artense (Service Culture) et subventionné par la DRAC et les fonds Leader.

Résidence partagée avec un deuxième auteur: Cécile. Des temps de médiation avec le public sont intégrés.

Il collabore à l’illustration d’un roman jeunesse de Jean Luc Marcastel, « Le retour de la Bête » à paraître aux éditions Gulfstream à la rentrée 2018.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s