Christian GRENIER

christian-grenier

« Né à Paris en 1945, Christian Grenier est nourri par le théâtre.

     Il aimerait devenir comédien comme ses parents. Face à leur opposition, il entreprend des études de lettres et devient enseignant.
     Il écrit depuis son plus jeune âge. Par plaisir, par passion. De 1957 à 1969, les progrès de la conquête de l’espace le poussent à découvrir l’astronomie puis la littérature de science-fiction.
     Prof dans un collège parisien, il anime des clubs d’astronomie, de SF, de théâtre…
     Dès 1970, il entraîne ses élèves à écrire des romans. Il relate ces expériences d’ateliers d’écriture — le mot n’existe pas encore ! — dans un essai
     Le prix O.R.T.F., qu’il obtient en 1972 pour son troisième roman, La Machination marque le début d’une carrière qu’il consacrera en priorité à la SF. Il exploitera ce genre dans de nombreux domaines : albums, nouvelles, théâtre, contes, essais, BD ( Argyr, le baladin de l’espace dans le journal Pif ) et dessins animés ( Les Mondes Engloutis sur Antenne 2 )…
   Devenu lecteur, correcteur et rewriter chez plusieurs éditeurs, il n’enseigne plus qu’à temps partiel. En 1981, à la demande de Gallimard, il crée et dirige Folio-Junior SF. Il y publie des recueils de nouvelles thématiques et sort de l’oubli des romans comme Niourk (1981) de Stephan Wul.
     Depuis 1990, Christian Grenier a quitté Paris pour vivre dans le Périgord.
     Il se consacre exclusivement à l’écriture. Il est marié, il a deux enfants et quatre petites-filles.
     Parfois, il rencontre ses jeunes lecteurs ; il assure des conférences sur la science-fiction dans diverses universités et centres de formation de bibliothécaires.
     Ses ouvrages récents abordent le monde contemporain ( Mercredi mensonge (2004), l’Histoire ( Août 44, Paris sur scène (2002), la mythologie ( Contes et légendes des héros de la mythologie (1998), Les douze travaux d’Hercule (1997), Jason (2006) …), la musique ( Le pianiste sans visage (1995) et La fille de 3ème B (1995), l’autobiographie ( Ce soir-là, Dieu est mort (2005)), le conte ( L’île aux chimères (2007)) et la fantasy ( Toi, Lumière de ma nuit (2008)).
     Ses romans de SF ( La musicienne de l’aube (1996) ) abordent les problèmes de société ( Virus LIV 3 ou La mort des livres (1998) ) d’environnement ( Robinson des étoiles (2008) ), le changement climatique ( Cinq degrés de trop (2008) ) et les nécessaires changements pour que survive notre planète ( Ecoland (2003) )

 

     Aujourd’hui, le nom de Christian Grenier est surtout associé à sa série policière « Les enquêtes de Logicielle » ( L’ordinatueur (1997) a été couronné par onze prix et vendu à 300 000 exemplaires ).

296_Cinq_Degres_De_Trop_2019
     Logicielle, jeune lieutenant qui travaille dans la police scientifique, a déjà mené une dizaine d’enquêtes liées à l’informatique ou à Internet. Dans Mort sur le Net ( 2009 ), où ses relations avec son adjoint Max deviennent de plus en plus tendres, réapparaît son mystérieux frère hacker dont l’identité intrigue de nombreux lecteurs…

 

     Les textes de Christian Grenier sont traduits en Allemagne, Argentine, Brésil, Chine, Corée, Danemark, Espagne, Etats-Unis, Grèce, Italie, Japon, Mexique, Norvège, Portugal, République Tchèque, Serbie, Thaïlande, Suède — mais aussi en Breton, en braille, en esperanto et… en langage des signes ( L’éternité, mon amour ! (2003) est accompagné d’un DVD ).

 

     Il a obtenu ( entre autres ) le Prix du Salon de l’enfance en 1976, le Prix de la science-fiction française en 1988, le Tam-Tam des 10/14 ans du Salon de Montreuil en 1996 et 1997, le Grand Prix de l’Imaginaire en 1997 et le Prix du Conte en 2003 avec Le Tyran, le Luthier et le temps (2003) devenu un « conte musical » en 2008 grâce au compositeur contemporain Luis Naon. »

 

Source :

https://www.noosfere.org/grenier/Accueil.asp?qs=0

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s